#2 : J'ai déjeuné à ... East Mamma !

East Mamma. Ces mots doivent vous être familiers. Si vous habitez en région parisienne et surtout dans Paris même, vous les avez surement entendus, diffus dans l'air, aux lèvres de tous, tant on en a parlé sur les blogs, dans les magazines ... Était-ce nécessaire, alors, que j'en parle à mon tour ? Peut-être pas. Mais comment ne pas le faire ? 
Si East Mamma fait le buzz, ce n'est pas pour rien. 
Cette trattoria popolare italiana amène un peu d'Italie jusque dans la capitale. Et ce, à la fois dans la bonne humeur, à des prix raisonnables sans négliger (au contraire !) la qualité. East Mamma, c'est l'Italie tout simplement.  Un service chaleureux. Des serveurs bouillonnants. Les accents du sud. La gastronomie à la fois chic et conviviale. Travaillée mais aussi simple. C'est le produit qui prime : les tomates de San Marzano, la bufala de Naples... 
De la vie. De l'amour.
Toutes les cartes étaient là pour qu'East Mamma soit un succès. Au point d'être "victime de son succès" ? Car pour manger à East Mamma, il faut savoir être ... patient.
Le restaurant ne prenant pas les réservations, rien n'est sûr que vous ayez une table. Il n'est pas rare de voir une longue queue s'entasser devant les portes de l'adresse du moment. Par chance, j'étais arrivée en avance. Les portes étaient encore closes et déjà la queue avait dépassée le restaurant. Heureusement, la salle est grande et des tables sont disponibles en terrasse. Etant venus courant mai, nous nous sommes installés dehors (seules les cigarettes nous ont gênés) et nous avons été très bien servis dans leur si jolie vaisselle colorée. 

Le plus difficile, le dilemme, est de faire un choix ! 
Pour ma part, j'ai tout de suite été attirée par les "Pasta fresca" et notamment les Cool Lemon Boogaloo (13e) aux "démoniaques citrons d'Amalfi, burrata fumée, tomates fraîches et basilic frais". Juste une tuerie. Pour les papilles aussi bien que pour les yeux.
Mon père, à qui on fêtait son anniversaire a pris les Dark Mamba des "linguine maison à l'encre de seiche, petits poulpes, olives taggiasche et persil frais" (14e) et ma mère les Truffes "truffes noires d'été de Bologne, crème de mascarpone et petits champignons" (18e). Ayant goûté les trois, je vous les conseillerais toutes. Celles aux truffes sont aussi vraiment bonnes mais plus bourratives tandis que celles au citron sont plus légères. Les pâtes sont joliment servies dans des casseroles en cuivre qui gardent parfaitement la chaleur. 
En dessert, convaincue et tentée par la blogueuse de @petitsbeguins je n'ai pas tergiversé sur mon choix, restant dans ma ligne citronnée, ce fut le fameux tiramisu au citron au surnommé Limonemisu light (7e).
Mes parents ont pris l'Hispahanmisu (8e), un tiramisu à l'eau de rose, qui se diffuse parfaitement en bouche, à la framboise et à la pistache de Bronte ( qui n'est, il me semble, actuellement plus sur la carte car celle-ci évolué au fil des saisons) et la panna cotta avec une goutte de grappa (8e).
On s'est juste régalé. Sans se ruiner ! Et il m'arrive encore de repenser à ces pâtes, si délicieuses !
Ce qui est sûr, c'est que je reviendrais ; pour une pizza ? 
Adresse : 133 rue du Faubourg Saint Antoine 75011 Paris.
Eh psstt! East Mamma a une petite soeur ... En effet, Big Mamma s'est agrandi en ouvrant Ober Mamma. J'ai comme qui dirait l'impression que cette nouvelle trattoria fait déjà sensation. 
Adresse : 107 boulevard Richard Lenoir 75011 Paris.


Et vous, y êtes-vous allés ? Qu'en pensez-vous ? Cela vous donne-t-il envie d'y aller ? 

Articles les plus consultés