Curieuse Nocturne : voyage dans un univers onirique.

Le Musée d'Orsay a organisé une nocturne le 23 mars afin de présenter sa nouvelle exposition temporaire : "Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky". Cette exposition qui a débuté le 14 mars se clôturera le 25 juin 2017. 
J'ai donc sauté sur l'occasion pour y faire un tour ; et je ne regrette absolument pas d'y être allée !

Le plus de cette nocturne a été le concert dans l'allée principale du Chapelier Fou ou de son vrai nom Louis Warinsky. C'est un jeune musicien électro qui mêle instruments acoustiques comme le violon et synthétiseurs : un mélange surprenant et envoûtant. L'artiste a déjà 3 albums à son actif. Je vous invente à aller écouter ce qu'il fait car c'est juste incroyable. Je vous laisse ici découvrir un extrait d'une de ses compilations avant de passer à la visite : 



Le thème de l'exposition est la peinture de paysage ; le paysage n'étant parfois qu'un reflet, une métaphore des questionnements existentiels des artistes sur leur vie, leur mort, leur finitude face à l'infinité du monde. C'est donc une visite pleine de poésie et dépaysante. L'atmosphère tamisée, calfeutrée renforce cette sensation d'intimité, d'entrée au cœur de l'âme de ces artistes étalée sur les toiles. 
L'exposition se divise en 7 salles ayant chacune un thème en rapport avec un type de paysage :
  • la salle 1 s'intitule "Contemplation" : sont exposées les œuvres de Monet, Van Gogh, Klimt. Ce sont des œuvres qui appellent à la contemplation par le calme qu'elles procurent. 
  • la salle 2 se consacre aux "Bois sacrés" : on retrouve les tableaux de Maurice Denis, Mogens Ballin ou Emile Bernard qui mystifient les forêts. 
  • la salle 3 s'intéresse au "Divin dans la nature": Paul Gauguin, Maurice Denis, Giovanni Seganti peignent le Christ et des épisodes bibliques dans une nature qui leur vole presque la vedette. 
  • la salle 4 nous donne une "Idée du Nord" : dépaysement garanti dans cette plongée dans les montagnes enneigées, les sapins et la désertion. Ce sont les artistes du Groupe des Sept qui exposent. 
  • la salle 5, l'une des plus magnifiques selon moi, s'intitule "La nuit" : c'est ici que l'on peut admirer la fameuse Nuit étoilée de Van Gogh. La nuit est dépeinte tantôt féerique, tantôt accueillante, tantôt inquiétante. 
  • la salle 6 nous montre des "Paysages dévastés" : ici l'on peut découvrir avec horreur et fascination que la guerre n'a pas détruit seulement des vies mais aussi la nature. Jackson, Paul Nash ou encore Vallotton expriment leurs tourments sur les toiles comme un malade se confierait à son médecin. 
  • la salle 7 clôt la visite par un voyage dans le "Cosmos" : on quitte la Terre pour observer les cieux. Fascinant voire dérangeant, ces toiles nous emmène au-delà des étoiles vers des contrées lointaines, ésotériques et immensément troublantes. 

Verdict ? On ressort de l'exposition des étoiles plein les yeux, le cœur retourné par la beauté de ces paysages, par les messages et questionnements universels que ces œuvres mettent au jour.  
Voici quelques aperçus des œuvres qui m'ont le plus touchée. Ce n'est qu'un avant goût -qui rend peu justice à la finesse des œuvres - pour vous inciter à aller y jeter un oeil par vous-mêmes.  










Articles les plus consultés