Mes lectures du mois d'août !

En juillet, je vous présentais dans un article ma Pile A Lire du mois d'août. Elle était assez chargée et variée étant une grande lectrice. Mais pour une fois, j'ai eu les yeux plus gros que le ventre ! Je n'ai pu lire que 5 (en entamant le 6ème) romans sur les 9 emmenés en vacances avec moi. 
Je dois dire que Ken Follet et ses plus de milles pages ont passé un long moment avec moi -plus long que prévu. Non sans plaisir !



En effet, commençons donc par La chute des géants, j'attendais beaucoup de ce livre et je n'ai pas été déçue. L'histoire est bien menée, bien écrite et fidèle aux événements de la Guerre de 14. En ouvrant le livre, j'ai eu un peu peur en voyant la longue liste des personnages mais je n'ai eu aucun mal à me rappeler qui était qui, qui avait fait quoi. Les chapitres s'enchaînent avec aisance. On traverse toute la guerre : le climat d'avant guerre où l'on découvre les divers personnages issus de divers continents, le déclencheur, l'entrée en guerre, la guerre en elle-même, l'armistice et enfin les prémisses de la Seconde Guerre mondiale qui nous rappelle combien elles sont liées. 
C'est un roman historique très réussi dans lequel l'auteur est parvenu à intégrer des faits réels comme l'attentat de Sarajevo au sein d'une fiction réaliste. Ce roman est une fiction, ne l'oublions pas. L'auteur, en s'accrochant à la réalité historique, crée une histoire qui aurait pu être. Mais la plupart des personnages n'ont pas existé.
J'ai particulièrement apprécié le fait que Ken Follet nous montre un aspect peu commun de la Première Guerre mondiale. Il nous rappelle que l'Allemagne n'est pas le Grand Méchant, mais au contraire, qu'il n'y a pas un responsable à ce massacre. Chaque pays porte la responsabilité de ce drame. Ce qui a amené à la guerre est une multitude de choix, de décisions prises par des hommes politiques de tous bords, de toutes nationalités. 
Au-delà de ça, j'ai adoré voir ces histoires de vie se mêlées les unes aux autres. Les histoires d'amour, la vie à la mine, le combat des femmes scandent aussi le récit. Deux personnages m'ont particulièrement marquée et ce sont deux femmes : Ethel et Maud, l'une fille de mineur, l'autre, aristocrate. Malgré leur condition sociale différente, elles ont toutes deux un point commun : elles sont fortes, ce sont des combattantes, déterminées, indépendantes d'esprit et terriblement inspirantes. 
Pour résumer, ce fut une très belle lecture. 
On m'a dit que je n'aurais pas dû commencer par celui-ci, que le meilleur Ken Follet était les Piliers de la Terre. Il me tarde de le lire. Mais je poursuivrais d'abord avec la suite de La chute des Géants ;)




Les deux premiers romans que j'ai lu cet été furent deux polars de Fred Vargas. 
J'en avais entendu beaucoup de bien. J'ai beaucoup aimé l'écriture fluide ; les intrigues étaient bien ficelées, mais, je n'ai pas été happée comme je peux l'être en lisant un Maxime Chattam. J'avoue avoir été un peu déçue par "la reine du polar". Ce sont de bons livres. Mais plus divertissant que happant.

 - Un lieu incertain a ma préférence sur Debout les morts ; l'intrigue est complexe, les personnages sont bien travaillés. Néanmoins, on peut facilement prévoir la fin. 
- Quant à Debout les Morts, les personnages sont très attachants : Marc, Lucien et Matthias sont aussi différents les uns que les autres mais nous charment tout autant. Les pages se tournent d'elles-mêmes et l'on avance pas à pas. Mais j'ai été plus emballée par les personnages en eux-mêmes que par l'intrigue.





Le tome 3 de Nashira, Le sacrifice, est à la hauteur des deux tomes précédents. Il m'était difficile de stopper ma lecture. Je suis hâtée de lire la suite : la fin nous laisse dans un suspens insoutenable. On est toujours aussi attaché aux personnages, voire plus, puisqu'on les voit évoluer au fil des tomes. J'ai particulièrement aimé Saiph, qui devient le personnage principal de ce livre.





Le troisième tome de la 5ème vague, La Dernière Etoile, a lui aussi été une suite géniale qui ne m'a aucunement déçue. Retrouver Cassiopée, Zombie, Ringer et toute la clique m'a fait très plaisir ! L'intrigue, toujours aussi haletante, vous rend littéralement accro et hystérique.
Si je devais résumer cette saga en trois mots ce serait : Dynamique. Touchant. Poignant.
Je me sens un peu nostalgique en me disant que leur histoire s'est achevée ...




Globalement, ce furent toutes de bonnes lectures. Je savais que certains livres me plairaient ; j'ai été agréablement surprise pour Follet, moins pour Vargas.

Actuellement, j'ai déjà terminé les deux premiers tomes de Ailes d’Émeraude. J'entame tout juste La fin des sociétés en même temps que Juste avant le crépuscule. Je vous en parlerais donc dans un prochain article fin septembre ou début octobre selon le temps que me prendra La fin des sociétés. 

J'espère que la rentrée se passe bien pour vous. Et que vous prendrez le temps de lire. Un peu. Beaucoup. Passionnément. 


Articles les plus consultés